Préparation des combustibles (front-end) et production d’énergie

GRI 103 Approche managériale (103-1, 103-2, 103-3)

Pertinence

La production d’électricité à partir d’une énergie hydraulique suisse flexible et écologique et d’une énergie nucléaire sans CO2 est un élément clé du cœur de métier d’Alpiq.

En Suisse, Alpiq détient 40 % des parts de la centrale nucléaire de Gösgen (Kernkraftwerk Gösgen-Däniken AG – KKG) et 27,4 % des parts de la centrale nucléaire de Leibstadt (Kernkraftwerk Leibstadt AG – KKL). Alpiq détient le mandat de gestion pour la KKG. Les deux centrales sont des centrales partenaires. Elles se caractérisent par le fait que les actionnaires prennent en charge la totalité de la production d’énergie et remboursent en contrepartie les coûts annuels qui en résultent.

Alpiq détient également 33 % des parts de la Kernkraftwerk-Beteiligungsgesellschaft AG (KBG), qui dispose des droits de prélèvement d’énergie dans le parc nucléaire français d’EDF. Le mandat de gestion de la KBG est confié à Alpiq. La compagnie électrique française EDF est le seul propriétaire du parc et est donc responsable de l’exploitation et de la sécurité des aménagements.

Approche managériale

Alpiq ne détient pas de parts de centrales nucléaires entièrement consolidées. Toutefois, en dépit de l’absence de prescription de norme nucléaire spécifique selon la Global Reporting Initiative (GRI), Alpiq reste très consciente de sa responsabilité et de ses obligations environnementales et sociales. C’est dans cet esprit que ce chapitre aborde spécifiquement l’impact des participations nucléaires sur le développement durable.

Evaluation

Les centrales nucléaires dans lesquelles Alpiq détient des parts ont été exploitées de manière sûre et fiable en 2019 et 2020. Les données de production pour 2019 et 2020 sont disponibles dans les rapports de gestion 2019 et 2020 d’Alpiq Holding SA. Outre la production d’électricité, la KKG fournit à l’industrie voisine de la vapeur industrielle écologique.

L’uranium utilisé dans la KKG provient d’Australie et du Canada. Lors de l’achat de combustible nucléaire, tous les fournisseurs sont évalués en fonction de la qualité des produits, de la sécurité d’approvisionnement, de la compatibilité environnementale, de la transparence de la chaîne d’approvisionnement et de l’efficacité économique. En 2019, 24,8 tonnes de combustible nucléaire frais ont été injectées dans la KKG et 33,0 tonnes dans la KKL.

L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) est l’autorité de surveillance responsable des centrales nucléaires suisses. Dans l’évaluation de la sécurité publiée pour 2019 (ENSI AN-10650), l’IFSN catégorise les centrales KKG et KKL comme des aménagements sûrs.

Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies.Déclaration de Confidentialité