Rapport de gestion 2020

Thèmes clés

Thèmes clés

La centrale hydroélectrique de Gösgen obtient une nouvelle concession d’une durée de 70 ans

La concession de la centrale hydroélectrique de Gösgen et du barrage de Winznau s’étend jusqu’en 2027. Comme d’importants travaux d’assainissement sont nécessaires sur le barrage de Winznau, les concédants – les cantons de Soleure et d’Argovie – ainsi que la concessionnaire – Alpiq Hydro Aare AG – ont entamé des négociations pour renouveler la concession de manière anticipée pour une durée de 70 ans.

Le 23 septembre 2020, les conseillers d’Etat Roland Fürst (canton de Soleure) et Stephan Attiger (canton d’Argovie) ont officiellement décrété l’entrée en vigueur de la concession, avec effet rétroactif au 1 erjanvier 2020. La nouvelle concession est valable pour 70 ans, soit jusqu’à fin 2089. La centrale hydroélectrique de Gösgen continuera ainsi de contribuer, pour les prochaines décennies, à une production d’électricité respectueuse de l’environnement et du climat ainsi qu’à la sécurité d’approvisionnement en Suisse.

Au cours des prochaines années, Alpiq investira plus de 63 millions de CHF dans la centrale hydroélectrique de Gösgen, principalement pour construire le nouveau barrage de Winznau. Ce montant comprend environ 12 millions de CHF alloués à 21 mesures de compensation. Le bilan écologique de l’utilisation de la force hydraulique par la centrale hydroélectrique de Gösgen, au sens de la loi sur la protection de la nature et du paysage, s’améliore ainsi nettement.

La centrale hydroélectrique de Gösgen a été mise en service en 1917 et la salle des machines a été entièrement transformée entre 1996 et 2000. La production annuelle moyenne de la plus grande centrale au fil de l’eau sur l’Aar est de 300 millions de kWh, ce qui correspond à la consommation annuelle moyenne d’environ 75 000 ménages. La centrale utilise la déclivité de l’Aar sur un tronçon de 14,5 kilomètres – 93 % de ce tronçon se situent sur le territoire du canton de Soleure, 7 % sur celui du canton d’Argovie. Les revenus générés par l’octroi de la concession sont répartis proportionnellement entre les deux cantons.

graphic
La nouvelle concession pour la centrale hydroélectrique de Gösgen est valable jusqu’en 2089.

Expansion des activités d’origination en Finlande et en Norvège

Alpiq investit dans les activités d’origination et développe ses activités clients à Oslo et sur un nouveau site près d’Helsinki. Le négoce d’énergie devient de plus en plus dynamique et complexe, et la production d’électricité à partir de nouvelles sources d’énergie renouvelables, telles que le vent et le photovoltaïque, augmente rapidement. En outre, le nombre de producteurs d’électricité ne cesse de croître. C’est pourquoi la gestion des risques, l’accès au marché, la vente directe et le souhait de disposer de solutions personnalisées deviennent de plus en plus importants, tant pour les producteurs que pour les consommateurs.

Les spécialistes de l’énergie d’Alpiq pourront à l’avenir encore mieux satisfaire ce besoin croissant des clients en Finlande et en Norvège, l’objectif étant d’augmenter la part de marché dans les pays nordiques. Les clients bénéficient d’une expertise supplémentaire pour des offres sur mesure, l’accès au marché et la commercialisation de l’électricité issue d’énergies renouvelables. Alpiq est présente depuis de nombreuses années sur tous les grands marchés européens, notamment en Norvège, en Suède et en Finlande. Le développement des compétences en matière d’origination dans ces pays est conforme à la stratégie d’entreprise qui se concentre davantage sur les clients commerciaux.

graphic
Helsinki: musée d’art contemporain de Kiasma. Photo: iStock

Alpiq exploite la plus grande installation d’électrolyse de Suisse

La plus grande installation d’électrolyse de Suisse destinée à produire de l’hydrogène écologique et respectueux du climat est située aux abords de la centrale hydroélectrique d’Alpiq à Gösgen. Elle a été construite par Hydrospider, une joint-venture entre H2 Energy, Alpiq et Linde Gas (PanGas). Pour séparer l’eau en hydrogène et en oxygène, uniquement de l’électricité produite sur place à partir de 100 % d’énergie hydraulique est utilisée. L’installation a une puissance de 2 MW et produit de l’hydrogène à usage commercial destiné aux poids lourds zéro émission. Le 2 juin 2020, le premier conteneur, avec 350 kg d’hydrogène écologique, est arrivé à Saint-Gall, où le contenu a été mis à disposition d'une nouvelle station de remplissage d’hydrogène.

L’installation de 2 MW d’Hydrospider produira environ 300 tonnes d’hydrogène par année, ce qui correspond à la consommation annuelle de 40 à 50 camions ou d’environ 1 700 voitures. L’hydrogène obtenu à l’aide d’énergies renouvelables constitue un élément central du modèle commercial de la mobilité zéro émission. Hydrospider établit actuellement ce modèle en collaboration avec Hyundai Hydrogen Mobility (HHM) et l’association Mobilité H2 Suisse. Lancé par H2 Energy sur une base privée, le modèle comprend, en plus de la production et de l’approvisionnement en hydrogène écologique par Hydrospider, les camions à piles à combustible de Hyundai, un plan pour construire l’infrastructure de ravitaillement et un engagement d’entreprises de logistique et de transport à utiliser des camions à piles à combustible à l’avenir.

D’ici 2025, 1 600 camions Hyundai équipés de piles à combustible circuleront sur les routes suisses dans le cadre de cet écosystème unique de mobilité à l’hydrogène. Les premiers ont déjà été livrés en octobre 2020. La seule émission que ces camions rejettent est de l’eau. Durable et respectueux du climat, le couplage des secteurs de l’énergie et de la mobilité devient ainsi une réalité économique dans le domaine des poids lourds.

graphic
L’installation d’électrolyse produit de l’hydrogène en utilisant l’électricité de la centrale hydroélectrique de Gösgen. Photo: Jean-Luc Grossmann

Alpiq aborde un nouveau chapitre de croissance avec sa nouvelle CEO

Le Conseil d’administration d’Alpiq Holding SA a élu Antje Kanngiesser au poste de CEO du Groupe Alpiq. Elle succède à André Schnidrig qui a démissionné pour des raisons de santé. Titulaire d’un doctorat en droit et d’un Executive Master of Business Administration de l’IMD Lausanne, elle est responsable du secteur Group Markets & Services depuis 2017 et membre de la direction du groupe BKW depuis 2019. De 2015 à 2017, elle a été responsable de la conduite du groupe et membre de la direction générale élargie du groupe BKW; en 2014, elle en a dirigé le secrétariat général et le service juridique. Antje Kanngiesser prendra ses fonctions de nouvelle CEO du Groupe Alpiq le 1 ermars 2021.

Chez BKW, elle a fait avancer la transformation de l’entreprise grâce à la réorientation des modèles d’affaires, à la numérisation de la vente d’énergie et à l’intégration de méthodes de travail modernes. Avant de rejoindre BKW, elle a occupé avec succès divers postes de cadre au sein du Groupe Alpiq et chez Energie Ouest Suisse (EOS). Antje Kanngiesser est une double citoyenne germano-suisse et vit avec sa famille à Morat.

Antje Kanngiesser: «Je me réjouis de mener Alpiq vers la prochaine phase de son histoire sur la base de sa stratégie consolidée et ciblée. Ensemble, nous devrons encore relever de nombreux défis, mais pourrons aussi profiter de grandes opportunités sur les marchés européens.» Elle est une dirigeante exceptionnelle, dotée de solides compétences en matière de communication et d’un excellent esprit analytique. Elle connait également extrêmement bien le secteur de l’énergie et les processus opérationnels d’une entreprise énergétique internationale comme Alpiq, et possède un vaste savoir-faire commercial.

graphic
Antje Kanngiesser sera la nouvelle CEO d’Alpiq dès le 1 ermars 2021.

Connexion au réseau: tests réussis à Nant de Drance

Le 5 août 2020, pour la première fois, un groupe de machines de la nouvelle centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance a été connecté au réseau à très haute tension. Cette première synchronisation marque un pas important dans le processus de tests en vue de la mise en service complète de l’ouvrage. Avec sa flexibilité et sa puissance totale de 900 MW, la centrale sera, dès fin 2021, une ressource importante pour contribuer à la sécurité d’approvisionnement.

Les spécialistes testent depuis mars 2020 les groupes dans la caverne des machines de la centrale. Les tests de connexion au réseau font partie du processus de mise en service qui a débuté en novembre 2019 avec le remplissage des adductions. Ils permettent de vérifier que chaque élément de la centrale réponde aux exigences de sécurité, de qualité et de fiabilité requises par Nant de Drance.

Les actionnaires de Nant de Drance SA (part Alpiq: 39 %) investissent environ 2,2 milliards de CHF dans la construction de la centrale de pompage-turbinage. Cet investissement s’inscrit dans une vision à long terme et une volonté de répondre aux défis de l’approvisionnement électrique du futur. Avec une puissance totale de 900 MW, la centrale permettra, selon les besoins, de produire ou de stocker en très peu de temps d’importantes quantités d’énergie. Cette flexibilité exceptionnelle sera décisive dans un contexte où la production électrique est toujours plus volatile en raison du développement des nouvelles énergies renouvelables et la demande en flexibilité accrue. L’énergie de réglage fournie par Nant de Drance permettra d’équilibrer la production et la consommation d’électricité. Elle sera ainsi une ressource importante pour assurer la stabilité du réseau électrique à l’échelle européenne et contribuer à la sécurité d’approvisionnement en Suisse.

graphic
Vanne sphérique dans la caverne de la centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance.
Photo: Sébastien Moret

La plus grande batterie de Suisse est préqualifiée pour la puissance de réglage secondaire

Alpiq gère la batterie la plus puissante de Suisse pour le compte de MW Storage SA. Le 24 septembre 2020, cette batterie a été préqualifiée pour fournir de la puissance de réglage secondaire. Située à Ingenbohl dans le canton de Schwyz, la batterie de 20 MW contribue à stabiliser le réseau électrique.

En plus de ses propres centrales à accumulation, Alpiq détient dans son portefeuille de flexibilité un nombre croissant d’aménagements de petite et grande taille qui appartiennent à des tiers. Au troisième trimestre 2020, la batterie la plus puissante de Suisse a été ajoutée à ce portefeuille et l’exploitant de réseau Swissgrid l’a préqualifiée pour fournir de la puissance de réglage secondaire. Alpiq renforce ainsi sa position de leader dans la gestion d’actifs pour des tiers.

L’interaction entre la batterie et le logiciel représente un défi majeur lors de la mise en service; elle doit être optimale pour que la batterie réponde correctement et avec la rapidité nécessaire aux signaux de communication. Grâce à l’intelligence artificielle, l’état de la batterie et ses programmes de fonctionnement sont automatiquement envoyés au service de négoce pour acheter ou vendre l’énergie. Le concept d’Alpiq pour les services système est mature et le logiciel de gestion des pools décentralisés a fait ses preuves.

Comme il n’y avait pas encore eu de projet de batteries de cette ampleur en Suisse, l’étroite collaboration entre le fabricant, le propriétaire MW Storage et Swissgrid était particulièrement importante. Une fois que la capacité de 18 MWh pourra être utilisée pour l’énergie de réglage secondaire, les partenaires prévoient d’exploiter l’installation de stockage pour fournir de l’énergie de réglage primaire. Une étape supplémentaire afin d’exploiter pour MW Storage SA cette batterie de la manière la plus rentable possible.

graphic
La batterie située en Suisse centrale a une puissance de 20 MW.

Contrat d’achat d’électricité pour le projet solaire Alizarsun de 50 MW

Alpiq continue de développer ses activités de contrats d’achat d’électricité à long terme dans le domaine des énergies renouvelables. Le 24 septembre 2020, Alpiq a conclu un contrat d’achat d’électricité à long terme (PPA – Power Purchase Agreement) pour le projet solaire Alizarsun de 50 MW dans le cadre d’un consortium avec Solaer et Himin.

Le projet Alizarsun est situé à Paracuellos del Jalón (Saragosse) en Aragon, l’une des régions d’Espagne leader dans le développement d’installations renouvelables. Le contrat sera en vigueur à partir de 2021 pour une durée de dix ans. Dans le cadre du PPA, Alpiq commercialisera l’électricité produite sur le marché des énergies renouvelables.

Grâce aux contrats d’achat d’électricité à long terme, Alpiq et ses partenaires augmentent leur sécurité de planification et peuvent minimiser les risques de marché. Les solutions PPA d’Alpiq sont taillées sur mesure et prennent en compte les structures de coûts et les spécificités géographiques, de même que les exigences croissantes des clients en matière de gestion des risques. En Espagne, Alpiq a déjà signé des contrats d’achat à long terme pour plus de 300 MW de puissance installée.

Solaer est un développeur d’installations photovoltaïques prospère en Israël. La liste de ses projets comprend des installations d’une puissance totale d’environ 1 GW. Himin a été fondée en Chine en 2007 et possède des filiales en Italie, au Chili et en Argentine. Himin développe, construit et exploite des installations photovoltaïques. En plus de la coopération dans le projet Alizarsun en Espagne, le consortium développe en Italie des projets photovoltaïques d’une puissance totale de 800 MW.


graphic
Alpiq développe ses activités avec des contrats d’achat d’électricité à long terme dans le domaine des installations photovoltaïques. Photo: Keystone-SDA/laif/Franco Barbagallo

Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Déclaration de Confidentialité