Rapport de gestion 2020

Santé et sécurité au travail

GRI 103 Approche managériale (103-1, 103-2, 103-3)

Pertinence

Les centrales nucléaires dans lesquelles Alpiq détient des parts sont particulièrement obligées de traiter les questions de sécurité de manière complète, cohérente et efficace, et de mettre en œuvre des mesures pour les faire respecter. Tout cela, bien entendu, dans le respect des principes éthiques, économiques et sociaux, ainsi que des exigences légales. La responsabilité sociale et environnementale constitue une tâche centrale tant pour Alpiq que pour les exploitants de centrales. La santé et l’intégrité du public, des collaborateurs et des prestataires externes occupent une place primordiale.

Approche managériale

Les centrales accordent une priorité très élevée à la sécurité au travail et à la protection de la santé. Le contrôle se fait au moyen d’une surveillance et d’examens périodiques, afin d’identifier et de combler les lacunes éventuelles. Les objectifs majeurs, les règles de conduite et les responsabilités en matière de protection des personnes (public, collaborateurs et tiers) sont énoncés dans le code de conduite et dans les manuels de gestion et d’organisation des centrales dans lesquelles Alpiq détient des parts. Les centrales nucléaires en Suisse sont soumises à des normes de sécurité très strictes.

Evaluation

Depuis 2010, les indicateurs en matière d’énergie nucléaire (événements à déclarer obligatoirement, disponibilité au travail, valeurs de dose) sont communiqués par les exploitants de centrales nucléaires exclusivement par année civile afin d’assurer la comparabilité avec les rapports officiels de l’IFSN et de la WANO (Association Mondiale des Exploitants Nucléaires). Les conversions et communications dans d’autres périodes (année hydrologique) sont délibérément omises afin d’éviter d’entraîner des données contradictoires et une mauvaise interprétation des rapports à l’IFSN et à la WANO.

Les événements à déclarer obligatoirement ne trahissent pas le rejet accidentel de quantités mesurables de substances radioactives. Ils font seulement état d’un événement anormal survenu pendant l’exploitation, et qui devait être observé et signalé conformément à la directive ENSI-B03. Au cours de l’année sous revue, les centrales nucléaires dans lesquelles Alpiq détient des parts n’ont enregistré aucun accident avec des rejets mesurables de matières radioactives.

Le tableau suivant énumère les incidents signalés en 2019 conformément à la directive ENSI-B03.

Incidents déclarés en 2019 selon la directive ENSI-B03:

Nombre

INES 0 1

INES 1 1

INES 2 1

Centrale nucléaire de Gösgen

7

1

0

Centrale nucléaire de Leibstadt

11

0

0

1 L’échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques (INES) est un moyen d’informer le public sur l’importance des situations d’urgence nucléaires et radiologiques du point de vue de la sûreté. 0 est le niveau le plus bas et 7 est le niveau le plus élevé. Pour plus d'informations, consultez le site web de l'Agence internationale de l'énergie atomique (iaea.org).

Vous trouverez de plus amples informations sur ces événements dans le rapport de surveillance 2019 AN-10650 de l'IFSN.

Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Déclaration de Confidentialité