Rapport de gestion 2020

3.2 Instruments financiers

Valeurs comptables et justes valeurs des actifs et passifs financiers

 

 

 

 

 

 

31.12.2020

31.12.2019

En millions de CHF

Valeur comptable

Juste valeur

Valeur comptable

Juste valeur

Actifs financiers évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat

 

 

 

 

Participations financières

1

1

1

1

Titres

27

27

26

26

Valeurs de remplacement positives des dérivés

 

 

 

 

Dérivés de l’énergie

621

621

525

525

Dérivés de devises et de taux d’intérêt

5

5

11

11

Passifs financiers évalués aux coûts amortis

 

 

 

 

Emprunts obligataires

818

857

818

873

Prêts passifs

346

358

437

454

Passifs financiers évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat

 

 

 

 

Valeurs de remplacement négatives des dérivés

 

 

 

 

Dérivés de l’énergie

442

442

406

406

Dérivés de devises et de taux d’intérêt

19

19

26

26

Pour tous les autres instruments financiers évalués aux coûts amortis, à l’exception des dettes locatives, la valeur comptable ne se différencie de la juste valeur que de façon négligeable. Les justes valeurs correspondantes ne sont donc pas présentées.

Hiérarchisation des instruments financiers à leur juste valeur

A la date de clôture du bilan, le Groupe Alpiq a évalué, respectivement présenté, les postes ci-dessous à leur juste valeur. Les instruments financiers ont été classés selon la hiérarchie d’évaluation suivante:

Niveau 1:
prix négociés sur des marchés actifs pour des actifs ou des passifs identiques

Niveau 2:
modèle d’évaluation se basant sur des prix négociés sur des marchés actifs ayant une influence déterminante sur la juste valeur

Niveau 3:
modèles d’évaluation avec des paramètres ne se fondant pas sur des prix négociés sur des marchés actifs et ayant une influence déterminante sur la juste valeur

En millions de CHF

31.12.2020

Niveau 1

Niveau 2

Niveau 3

Actifs financiers évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat

 

 

 

 

Participations financières

1

 

1

 

Titres

27

 

27

 

Dérivés de l’énergie

621

 

540

81

Dérivés de devises et de taux d’intérêt

5

 

5

 

Passifs financiers évalués aux coûts amortis

 

 

 

 

Emprunts obligataires

857

857

 

 

Prêts passifs

358

 

358

 

Passifs financiers évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat

 

 

 

 

Dérivés de l’énergie

442

 

440

2

Dérivés de devises et de taux d’intérêt

19

 

19

 

En millions de CHF

31.12.2019

Niveau 1

Niveau 2

Niveau 3

Actifs financiers évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat

 

 

 

 

Participations financières

1

 

1

 

Titres

26

 

26

 

Dérivés de l’énergie (ajusté)

525

 

524

1

Dérivés de devises et de taux d’intérêt

11

 

11

 

Passifs financiers évalués aux coûts amortis

 

 

 

 

Emprunts obligataires

873

873

 

 

Prêts passifs

454

 

454

 

Passifs financiers évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat

 

 

 

 

Dérivés de l’énergie (ajusté)

406

 

397

9

Dérivés de devises et de taux d’intérêt

26

 

26

 

Durant l’exercice sous revue ainsi que lors de l’exercice précédent, aucune reclassification entre les niveaux 1 et 2 n’a eu lieu. La reclassification du niveau 3 au niveau 2 mentionnée ci-après concerne des dérivés de l’énergie à long terme pour lesquels l’évaluation repose désormais, à mesure que la liquidité du marché augmente, sur les prix de marché observables.

Les dérivés de l’énergie, de devises et de taux d’intérêt sont des produits OTC relevant essentiellement du niveau 2. L’estimation des produits dérivés de l’énergie fait appel à une courbe de prix modèle. Dans cette courbe, les facteurs d’intrant observables (prix de marché) sont complétés par des prix forward horaires qui sont sans arbitrage et qui sont comparés chaque mois à l’aide d’un benchmarking externe des prix.

La juste valeur des prêts passifs correspond aux paiements des amortissements et des intérêts convenus contractuellement et actualisés aux taux du marché.

Produits dérivés de l’énergie de niveau 3

Les produits dérivés de l’énergie déclarés au niveau 3 sont évalués à l’aide de méthodes qui utilisent en partie des intrants tels que les prix de l’énergie à long terme ou les taux d’actualisation qui ne peuvent être dérivés directement d’un marché actif. Dans les cas complexes, l’évaluation est réalisée selon une méthode basée sur les flux de trésorerie actualisés (discounted cash-flows). Un changement réaliste des intrants non observables n’aurait pas d’impact significatif sur le résultat global ni sur les fonds propres d’Alpiq. Pour des raisons de matérialité, les éléments de niveau 3 n’ont pas été présentés séparément l’année précédente. Celle-ci est maintenant ajustée à des fins de comparaison.

Le tableau suivant montre l’évolution des produits dérivés de l’énergie classés selon le niveau 3:

 

 

 

 

 

 

2020

2019

En millions de CHF

Actifs

Passifs

Actifs

Passifs

Valeurs de remplacement au 1.1.

1

9

0

0

Achats

63

 

13

Variation de la juste valeur affectant le compte de résultat dans le chiffre d’affaires net 1

17

– 5

1

– 4

Reclassification depuis le niveau 3

– 1

 

Netting

1

– 2

Valeurs de remplacement au 31.12.

81

2

1

9

1 Dont 17 millions de CHF (exercice précédent: 1 million de CHF) sont imputables à des actifs et – 5 millions de CHF (– 4 millions de CHF) à des passifs qui étaient encore détenus au 31 décembre.

Evolution des gains et pertes «au 1 erjour»

Lors de l’évaluation d’instruments financiers dont les paramètres d’évaluation ne sont pas entièrement basés sur les prix négociés sur des marchés actifs, la juste valeur au moment de la conclusion du contrat peut différer du prix de la transaction. Cette différence est reportée comme un gain ou une perte au premier jour et amortie de manière linéaire jusqu’à ce que les marchés sous-jacents aux paramètres d’évaluation soient liquides.

Le tableau suivant présente le rapprochement de la variation des gains et pertes reportés, reconnus le premier jour. Ces positions concernent uniquement les produits dérivés de l’énergie de niveau 3.

 

 

 

 

 

 

2020

2019

En millions de CHF

Gains au 1 er jour

Pertes au 1 er jour

Gains au 1 er jour

Pertes au 1 er jour

Etat au 1.1.

0

13

0

0

Gains / pertes reportés provenant de nouvelles transactions

13

 

 

13

Gains et pertes comptabilisés dans le compte de résultat

– 2

– 1

 

 

Différences issues des conversions en devises

 

 

 

 

Etat au 31.12.

11

12

0

13

Charges / produits relatifs aux actifs et passifs financiers

 

 

 

 

 

 

2020

2019

En millions de CHF

Compte de résultat

Autre résultat

Compte de résultat

Autre résultat

Bénéfices / pertes nets (sans les intérêts)

 

 

 

 

Actifs et passifs financiers évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat

91

 

38

 

Actifs financiers évalués aux coûts amortis 1

40

 

– 5

 

Désignés comme instrument de couverture

19

– 8

– 11

38

Produits et charges d’intérêts

 

 

 

 

Produits d’intérêts pour actifs financiers évalués aux coûts amortis 1

14

 

2

 

Charges d’intérêts pour passifs financiers évalués aux coûts amortis

– 31

 

– 42

 

Charges d’intérêts pour passifs financiers évalués à la juste valeur et désignés comme instrument de couverture

– 7

 

– 8

 

1 2020 comprend l’effet de l’ajustement du prix d’achat pour le transfert du réseau suisse à très haute tension (voir note 5.2)

Des informations sur les corrections de valeur des créances résultant des livraisons et prestations figurent dans la note 4.5.

Principes comptables

Les participations financières, les titres et les dérivés sont évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat. Tous les autres actifs et passifs financiers sont évalués aux coûts d’acquisition amortis. Le Groupe Alpiq ne dispose d’aucun instrument financier évalué à sa juste valeur selon les autres éléments du résultat global.

Actifs et passifs financiers évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat

Les actifs et passifs financiers sont comptabilisés lors du premier calcul à leur juste valeur. Les coûts de transaction correspondants sont passés directement dans le compte de résultat. Les variations de valeur des instruments financiers évalués à leur juste valeur sont comptabilisées dans le résultat financier par le biais du compte de résultat, à l’exception des dérivés de devises conclus dans le cadre de la couverture de transactions d’énergie. La variation de valeur de dérivés dans le cadre de l’activité énergétique est enregistrée en chiffre d’affaires net.

Actifs et passifs financiers évalués aux coûts amortis

Les actifs et passifs financiers évalués aux coûts d’acquisition amortis sont évalués, à l’exception des créances résultant des livraisons et prestations, à leur juste valeur lors du premier calcul, majorés ou diminués des coûts de transaction directement imputables. Les créances résultant des livraisons et prestations sont évaluées au prix de transaction.

L’évaluation ultérieure d’actifs financiers aux coûts d’acquisition amortis applique la méthode suivante pour le calcul des dépréciations: les pertes futures prévues sur les actifs financiers non garantis sont comptabilisées conformément au modèle prospectif fondé sur les pertes attendues (expected credit loss model). Les dépréciations relatives aux pertes attendues sont déterminées au moyen de probabilités de défaillance de crédit publiques; elles tiennent compte d’informations prévisionnelles ainsi que de probabilités de défaillance historiques. Pour les actifs financiers, les pertes attendues au cours des douze mois suivants sont comptabilisées. Si le risque de crédit augmente de façon significative pour certaines contreparties, des corrections de valeur sont enregistrées sur les actifs concernés pour toute la durée restante du contrat. Concernant les créances de livraisons et de prestations, l’approche simplifiée pour la prise en compte des pertes attendues est appliquée, conformément à IFRS 9. Dans ce cadre, les pertes attendues pour l’ensemble de la durée résiduelle sont comptabilisées (voir note 4.5).

Alpiq analyse les pertes antérieures sur les crédits et en déduit une évaluation des pertes attendues futures, en tenant compte des conditions-cadres économiques et des informations obtenues en externe. Les évaluations sont périodiquement vérifiées et analysées. Les résultats réels peuvent être différents de ces estimations et entraîner des ajustements sur les périodes ultérieures.

Hedge Accounting

Alpiq utilise des produits dérivés sur l’énergie, les devises et les taux d’intérêt pour se couvrir contre les fluctuations des flux de trésorerie de transactions hautement probables (cash-flow hedges). Contrairement à la comptabilisation des produits dérivés de l’énergie, la comptabilité de couverture (hedge accounting) est utilisée pour certains dérivés de devises étrangères et de taux d’intérêt.

 

 

 

 

 

 

31.12.2020

31.12.2019

 

Couverture de change

Swaps de taux d’intérêt

Couverture de change

Swaps de taux d’intérêt

Instruments financiers dérivés dans l’actif circulant (en millions de CHF)

3

 

7

 

Instruments financiers dérivés dans les fonds étrangers à court terme (en millions de CHF)

1

16

1

21

Valeur nominale (en millions de CHF)

230

 

212

 

Valeur nominale (en millions d’EUR)

1 026

139

843

164

Tant les activités de base couvertes que les swaps de taux d’intérêt sont basés sur les taux d’intérêt EURIBOR. Aucun ajustement de contrats n’a encore été négocié ni de contrat existant résilié dans le cadre de la réforme des taux d’intérêt de référence. L’impact financier de la réforme sur le Groupe Alpiq est estimé comme étant insignifiant. Conformément aux dérogations d’IFRS 9, les flux de trésorerie futurs couverts sont toujours attendus, également après la mise en œuvre de la réforme, et la comptabilité de couverture est maintenue.

Avant d’utiliser un nouvel instrument de couverture, la situation en matière de risque est analysée dans sa globalité dans le cadre de la stratégie et de la définition des objectifs de gestion du risque, puis la relation de couverture entre les instruments de couverture et l’élément couvert est définie. Cette démarche permet de s’assurer que les exigences d’efficacité sont satisfaites au début de la relation de couverture. La désignation formelle s’effectue dans le cadre de la documentation de la relation de couverture. L’utilisation d’un nouvel instrument de couverture nécessite une autorisation formelle.

Variation des réserves de cash-flow hedge

 

 

 

 

 

 

2020

2019

En millions de CHF

Couverture de change

Swaps de taux d’intérêt

Couverture de change

Swaps de taux d’intérêt

Réserves de cash-flow hedge au 1.1.

33

– 17

9

– 23

Comptabilisation du bénéfice / de la perte

6

– 2

22

– 3

Reclassification du bénéfice / de la perte réalisé dans le chiffre d’affaires net

– 19

 

9

 

Reclassification du bénéfice / de la perte réalisé dans le résultat financier

 

7

 

8

Reclassification dans le résultat financier en raison d’une dissolution anticipée 1

 

 

 

2

Variation issue des centrales partenaires et autres entreprises associées

 

– 2

 

1

Impôts sur le revenu

4

– 1

– 7

– 2

Réserves de cash-flow hedge au 31.12.

24

– 15

33

– 17

1 Une partie des swaps de taux d’intérêt a été dissoute de manière anticipée car le financement de projet correspondant a été remboursé.

Couverture de change

Les postes en devises étrangères liés à la vente de capacités de production suisses en euros sont couverts sur la base des volumes de transactions attendus à l’aide d’opérations à terme sur devises. Dans ce cadre, la composante spot est désignée comme instrument de couverture pour la comptabilité de couverture. Les bénéfices / pertes non réalisés de la composante spot sont enregistrés sous les autres éléments du résultat, en tenant compte des impôts différés. Les variations de la composante à terme sont comptabilisées dans le compte de résultat. A la date de clôture du bilan, aucune inefficacité des couvertures de change n’a été constatée. Les activités de base auront un effet sur le compte de résultat des années 2021 à 2024.

Swaps de taux d’intérêt

Au 31 décembre 2020, il existe des swaps de taux d’intérêt servant à fixer les taux d’intérêt liés au financement de projets à taux variable. Les financements de projets présentent une durée restante allant de quatre à dix ans.

En millions de CHF

2020

2019

Valeur de remplacement négative swaps de taux d’intérêt au 1.1.

21

30

Paiements d’intérêts réalisés

– 7

– 8

Variation juste valeur

2

3

Dissolution anticipée 1

 

– 2

Différences issues des conversions en devises

– 2

Valeur de remplacement négative swaps de taux d’intérêt au 31.12.

16

21

1 Une partie des swaps de taux d’intérêt a été dissoute de manière anticipée car le financement de projet correspondant a été remboursé.

Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Déclaration de Confidentialité