Rapport de gestion 2020

2.2 Chiffre d’affaires net

Le chiffre d’affaires net du Groupe Alpiq comprend le chiffre d’affaires sur les contrats clients (IFRS 15) et le résultat des dérivés de l’énergie et des dérivés financiers (IFRS 9).

2020: ventilation du chiffre d’affaires net

En millions de CHF

Generation Switzerland

Generation International

Digital & Commerce

Group Center & autres sociétés

Total

Chiffre d’affaires issu de l’énergie et des services réseau

148

135

3 487

 

3 770

Chiffre d’affaires issu des prestations énergétiques numériques et de la mobilité électrique

 

 

11

1

12

Chiffre d’affaires issu d’autres prestations

15

 

 

 

15

Total du chiffre d’affaires découlant de contrats clients

163

135

3 498

1

3 797

Résultat des dérivés de l’énergie et des dérivés financiers

1

 

87

20

108

Chiffre d’affaires net avec des tiers

164

135

3 585

21

3 905

2019: ventilation du chiffre d’affaires net (ajusté)

En millions de CHF

Generation Switzerland

Generation International

Digital & Commerce 1

Group Center & autres sociétés 1

Total

Chiffre d’affaires issu de l’énergie et des services réseau

119

196

3 736

 

4 051

Chiffre d’affaires issu des prestations énergétiques numériques et de la mobilité électrique

 

 

8

1

9

Chiffre d’affaires issu d’autres prestations

15

 

1

 

16

Total du chiffre d’affaires découlant de contrats clients

134

196

3 745

1

4 076

Résultat des dérivés de l’énergie et des dérivés financiers

28

1

3

– 9

23

Chiffre d’affaires net avec des tiers

162

197

3 748

– 8

4 099

1 En 2020, la structure d’organisation et de gestion interne a été adaptée, ce qui a entraîné le transfert de l’Oyster Lab de Digital & Commerce au Group Center. La ventilation du chiffre d’affaires net 2019 a été ajustée à des fins de comparaison.

Principes comptables

Alpiq honore par principe ses obligations de prestations à titre principal. Toutefois, concernant les obligations de prestations relatives au transfert d’énergie, Alpiq joue le rôle d’agent sur tous les marchés où elle est présente. Quand Alpiq agit en qualité d’agent, le chiffre d’affaires fait l’objet d’une comptabilisation nette des coûts correspondants.

Chiffre d’affaires issu de l’énergie et des services réseau

Le chiffre d’affaires généré par les livraisons d’énergie dans le cadre de contrats avec des clients («own use exception» relevant d’IFRS 9) est par principe comptabilisé sur toute la durée de la prestation convenue. Dans le cadre des livraisons d’énergie, Alpiq a cependant droit à des indemnités correspondant à la contre-valeur du client pour l’énergie déjà livrée. En pareil cas, Alpiq applique la dérogation optionnelle et inclut le chiffre d’affaires dans le montant pouvant être facturé. Dans le cadre de certains contrats, Alpiq vend le droit proportionnel à la production d’énergie d’une centrale. Le chiffre d’affaires issu de ces contrats est comptabilisé sur la période correspondant à la réalisation des dépenses.

La comptabilisation du chiffre d’affaires lié à la fourniture de services système a lieu de façon linéaire tout au long de la période au cours de laquelle Alpiq s’engage à fournir ces services système. La comptabilisation du chiffre d’affaires concernant les services système a lieu en même temps que leur livraison.

Dans le cadre de la vente d’énergie, les pénalités (par exemple en cas d’écart entre les quantités d’énergie livrées et les quantités contractuelles) représentent une composante variable. Ces pénalités ne sont intégrées dans le calcul du prix de transaction que lorsqu’elles deviennent hautement probables, ce qui ne peut généralement être estimé que vers la fin de la période de livraison. La date de comptabilisation de ces composantes de prix variables constitue une décision discrétionnaire significative.

Chiffre d’affaires issu des prestations énergétiques numériques et de la mobilité électrique

Les revenus des activités liées à la mobilité électrique et à la gestion de l’énergie sont comptabilisés une fois l’équipement installé. Jusqu’à la date de la comptabilisation du chiffre d’affaires, les frais encourus sont portés à l’actif avec les stocks, tandis que les paiements anticipés perçus sont portés au passif sous forme de passifs sous contrat (acomptes reçus de clients). Les prestations réalisées après l’installation sont considérées comme des obligations de prestations séparées. Le prix de ces prestations est comptabilisé dans le chiffre d’affaires en fonction de l’avantage économique qu’il procure au client. Les revenus liés à des projets sont comptabilisés sur la période de la prestation, leur évolution étant principalement mesurée selon la méthode d’entrée basée sur les coûts. Les chiffres d’affaires qui ne sont pas encore comptabilisables sont inscrits au bilan en tant qu’actifs contractuels, après déduction d’acomptes versés. En cas d’excédent d’acomptes, les chiffres d’affaires qui ne sont pas encore comptabilisables sont portés au passif sous forme de passifs contractuels.

La méthode de détermination de l’avancement des projets est soumise à la discrétion d’Alpiq. Avec la méthode d’entrée basée sur les coûts, le chiffre d’affaires enregistré reflète du mieux possible la prestation déjà livrée au client. L’utilisation de cette méthode se traduit par certaines estimations et pronostics. Ainsi, en particulier, les coûts supplémentaires attendus jusqu’à l’achèvement du projet, qui influencent le degré d’achèvement, sont liés à une incertitude considérable. En outre, les coûts totaux estimés peuvent différer des coûts effectifs à la fin du projet. Dans le cadre du contrôle des projets, les estimations de coûts sont régulièrement vérifiées et modifiées le cas échéant. Ces modifications concernent les coûts totaux attendus, le degré d’achèvement, et par conséquent également le montant du chiffre d’affaires déjà enregistré.

Chiffre d’affaires issu d’autres prestations

Les autres revenus de prestations relatifs à des contrats conclus avec des clients sont comptabilisés de façon linéaire sur toute la durée de l’obligation de prestation. Alpiq fait de plus appel à la dérogation optionnelle suivante: si Alpiq a droit à des indemnités correspondant à la contre-valeur du client, le chiffre d’affaires est inclus dans le montant devant être facturé.

Dérogations appliquées aux chiffres d’affaires découlant de contrats clients

Alpiq met à profit la dérogation mentionnée dans IFRS 15 et, dans la mesure du possible, renonce à présenter les obligations de prestations restantes à l’issue de la période sous revue. Après l’application de cette dérogation, les activités poursuivies ne révèlent pas d’obligations de prestations restantes significatives à l’issue de la période sous revue.

Alpiq applique la dérogation disponible et renonce à l’activation de coûts en vue de la conclusion d’un contrat client, dans la mesure où ceux-ci sont amortis dans un délai d’un an. Après l’application de cette dérogation, Alpiq n’a pas inscrit de coûts significatifs au bilan.

Résultat des dérivés de l’énergie et des dérivés financiers

Les dérivés de l’énergie et les dérivés financiers sont évalués à leur juste valeur par le biais du compte de résultat. Les variations de valeur des produits dérivés de l’énergie figurent dans le chiffre d’affaires net de la période concernée. Le résultat du négoce des dérivés de l’énergie et des dérivés financiers inclut les gains et les pertes issus des transactions réalisées et des fluctuations de valeur des transactions non réalisées évaluées à leur juste valeur. Des explications complémentaires sur l’évaluation figurent dans la note 3.2.

Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Déclaration de Confidentialité